You are currently viewing Les différents types de fibre optique

Les différents types de fibre optique

En pleine transformation digitale, les entreprises ont besoin d’une connectivité optimale. Un accès de qualité, des performances et une meilleure sécurité sont devenus des nécessités pour le bon fonctionnement de l’entreprise. Face à des réseaux de plus en plus complexes, différentes solutions sont disponibles.

Qu'est ce que la fibre optique?

Une fibre optique est un fil extrêmement fin en verre ou en plastique permettant de conduire la lumière. La fibre est utilisée dans la transmission terrestre et sous-marine de données.

 

Chaque fibre est recouverte d’une double couche de résine et chaque câble enserre plusieurs paires de fibres optiques. L’ensemble des paires est entouré par une gaine protectrice en plastique. 

Cette technologie consiste à transporter les données par des signaux lumineux alors que le cuivre transmet des signaux électriques.

 

La fibre est un câble à très haut débit. Par sa large bande passante transitent des données informatiques, mais aussi le téléphone, la télévision et les visioconférences. Les signaux lumineux peuvent être conduits sur des centaines ou des milliers de kilomètres.

Quelles sont les avantages de la fibre optique par rapport au cuivre ?

La technologie de la fibre optique présente de nombreux avantages.

  • Elle transmet les données à la vitesse de la lumière.

La fibre optique est plus fine et plus légère que le fil de cuivre, un câble d’un diamètre donné contient plus de fibres optiques que de fils de cuivre. Avec un même diamètre, le câble à fibres optiques permet de gérer plus de lignes téléphoniques que le câble de fils de cuivre. Malgré une taille plus réduite que celle du cuivre, la fibre a une plus grande bande passante. Cette bande passante élevée permet de transporter beaucoup plus d’informations. 

 

  •  Meilleure qualité de connexion à l’internet:

Présentant moins d’interférences électromagnétiquesla fibre permet d’obtenir une meilleure qualité de connexion à l’internet. Avec la fibre optique, le signal n’est pas dégradé. 

Les signaux électriques passant dans les fils de cuivre d’un câble peuvent se superposer et produire des interférences. Dans la fibre optique, les signaux lumineux passant dans les fibres d’un même câble n’interfèrent pas entre eux.

En téléphonie IP, les conversations sont plus nettes, dénuées de bruits parasites. Dans la fibre optique, l’atténuation du signal est très faible. Au cours de la propagation du signal, celui-ci ne s’affaiblit pas, même sur de très longues distances.

 

  • Cout de fabrication est moins cher :

Le coût de fabrication d’un câble en fibres optiques est moins élevé que son équivalent en fils de cuivre. La durée de vie de la fibre est également plus longue, d’une centaine d’années environ.

Type de fibre optique & Les offres des opérateurs

Il existe différents types d’abonnements fibre pour les professionnels

Quelle fibre choisir ?

Enfin, pour savoir quel type de fibre optique choisir, cela dépendra de la taille de ton entreprise et de ses besoins, voyons en détaille.

L’abonnement fibre FTTH

La FTTH, ou Fiber To The Home, signifie la fibre jusqu’au domicile. Dans ce cas, la fibre est installée à partir d’un point central et connectée directement aux bâtiments, maisons et entreprises. La fibre optique FTTH est différente des autres déploiements appelés FTTLA, qui utilisent la fibre optique en complément des réseaux de télévision par câble.

L’abonnement fibre FTTH pour les professionnels permet aux entreprises d’accéder à une connexion internet à très haut débit. Le débit du lien FTTH est 100 fois plus élevé que le débit offert par le réseau en cuivre correspondant à la technologie ADSL. La FTTH est donc une amélioration ou upgrade de l’ADSL.

Cet abonnement ne convient qu’aux TPE car le débit est mutualisé : la bande passante est partagée avec d’autres abonnés. Il peut y avoir des baisses de débit quand la liaison est utilisée par plusieurs clients. Avec la FTTH, les opérateurs ne fournissent pas aux professionnels le débit maximum de 1 Gbps, mais plutôt un débit compris entre 20 Mbps et 100 Mbps, ce qui correspond à une connexion ADSL ou VDSL. L’ADSL offre un débit descendant jusqu’à 20 Mbps et un débit montant à 1 Mbps. Dans l’abonnement fibre FTTH, le débit est non garanti et le temps de rétablissement en cas de panne peut aller jusqu’à 2 jours.

La FTTE, ou Fiber To The Enterprise, correspond à une offre FTTH qui s’adresse aux entreprises et propose des débits symétriques.

L’abonnement fibre FTTO

La FTTO, ou Fiber To The Office, correspond à la fibre jusqu’au bureau. Il s’agit d’un abonnement où la fibre est dédiée à l’entreprise cliente. La connexion internet est réservée au seul usage de l’entreprise. Les débits ascendants et descendants sont symétriques et garantis. Le débit proposé va jusqu’à 1 Gbps.

La fibre FTTO est adaptée aux entreprises ayant des besoins élevés de transferts et de stockages de données sécurisés. Elle convient par exemple aux envois de fichiers volumineux, à la connexion de nombreuses personnes de façon simultanée, à la VOIP ou Voice Over Internet Protocol, pour la communication vocale ou multimédia via Internet et les vidéoconférences.

La FTTO est un upgrade du SDSL ou Symmetric Digital Subscriber Line. La technologie SDSL permet d’accéder à l’internet avec un débit symétrique jusqu’à 20 Mbps, en upload ou en download.

Avec l’abonnement fibre FTTO, le temps de rétablissement est garanti et compris entre 4 et 5 heures.

copyright © Esacom

Fibre optique installation

 

Dans un premier temps, il faut choisir un opérateur et souscrire à une offre fibre. L’opérateur propose alors un rendez-vous avec un technicien. Un délai d’activation est nécessaire pour profiter de la fibre. Ce délai varie selon les opérateurs. Si les locaux ont déjà été raccordés à la fibre, le délai est plus court.

 

Pour le lien FTTH

 

Dans le cas où le site n’a jamais été relié à la fibre, l’intervention d’un technicien est nécessaire pour faire le raccordement. 

Pour la FTTH mutualisée, le délai de raccordement pour obtenir le rendez-vous est compris entre 1 et 4 semaines.

 

En réseau FTTH, le technicien passe une seule fois pour relier les locaux de l’entreprise au NRO ou Noeud de Raccordement Optique se trouvant dans la rue. 

La FTTH étant 100 % fibre, le technicien fait l’installation avec un boitier de raccordement optique.

 

Si les locaux ont déjà été raccordés à la fibre, le passage d’un technicien est requis par certains opérateurs seulement. Les autres fournisseurs envoient le matériel pour la connexion dans un délai d’une semaine. Si un lien FTTH existait auparavant, le lien est écrasé par le nouvel opérateur.

 

Pour le lien FTTO

 

Pour procéder à l’installation de la fibre FTTO, le technicien passe deux fois. Le premier passage consiste à visiter les locaux de l’entreprise afin d’établir la bonne procédure. Suite à ce premier passage, le technicien établit la liste des travaux à effectuer. Des travaux plus ou moins importants peuvent être réalisés en fonction de la distance entre le local du client et le Noeud de Raccordement Optique. Pour les travaux portant sur la voie publique, l’opérateur se charge des autorisations administratives.

 

Le deuxième passage a lieu pour la réalisation des travaux et le raccordement à la fibre. Si un lien FTTO existait auparavant, le nouvel opérateur ne l’utilisera pas. Le lien FTTO étant dédié à l’entreprise, l’opérateur tirera son propre lien.

 

 

Le back-up 4G

 

Le back-up 4G donne la possibilité de maintenir la connexion à l’internet en toutes circonstances. Cette fonction agit comme une connexion de secours ou sauvegarde de votre connexion internet. 

En cas de panne du réseau câblé, le routeur détecte immédiatement la coupure. Il passe alors automatiquement en mode 4G, c’est-à-dire au réseau sans fil. Ce service de sauvegarde permet le rétablissement de la connectivité internet. Dans le sens inverse, dès que le réseau câblé principal fonctionne à nouveau, le routeur identifie la connexion réussie. Il bascule alors du réseau de sauvegarde 4G au réseau internet câblé.

 

Le back-up 4G est indispensable pour toutes les applications nécessitant une disponibilité permanente du réseau. C’est le cas pour les opérations d’encaissement des paiements des clients, les commandes en ligne, le télétravail, la gestion des stocks et les systèmes de sécurité. 

Le back-up 4G est proposée pour les liens FTTH et FTTO. Cette sauvegarde est particulièrement utile dans le cas d’un abonnement fibre FTTH mutualisée.

L’éligibilité à la fibre

 

Pour passer à la fibre et améliorer les performances de votre réseau d’entreprise, la première étape consiste à vérifier votre éligibilité à la fibre FTTH. En effet, la fibre optique doit être arrivée dans la commune et dans le secteur où se situe votre entreprise. Pour savoir si un local professionnel peut être raccordé à la fibre, il faut consulter la carte de déploiement de la fibre sur le site de l’Arcep, Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. Il suffit de zoomer sur votre localisation et de mettre votre adresse dans la zone de recherche. Le site présente aussi les projets de déploiement sur toute la France.

 

 

Testez ici votre éligibilité sur la carte de déploiement.

Les réseaux et la sécurisation de la fibre

 

Il existe différents types de réseaux reliant entre eux des équipements informatiques pour échanger des informations.

 

Le LAN, ou Local Area Network, est un réseau local. Il relie entre eux par WIFI ou par câble un ensemble de terminaux dans un même lieu, comme par exemple le domicile d’un particulier ou les locaux d’une entreprise. Grâce à un accès internet, le LAN se connecte à l’extérieur.

 

Le WAN, ou Wide Area Network, est un réseau étendu. Le WAN met en relation des terminaux sur de grandes distances et effectue la liaison à l’internet. Les grandes entreprises utilisent le WAN pour relier les réseaux de leurs différents bureaux éloignés géographiquement. Chaque site de l’entreprise dispose d’un réseau local LAN et ces réseaux locaux sont reliés entre eux via un WAN. Le WAN assure ces liaisons grâce à la technologie MPLS.

 

Créée dans les années 1990, la technologie MPLS, ou Multiprotocol Label Switching, se différencie des connexions internet grand public. Le MPLS achemine des paquets de données de façon cloisonnée, par un chemin court avec un point d’entrée et un point de sortie. Cette technologie améliore les systèmes de routage et facilite la transmission des données. Le MPLS a permis de développer les réseaux à une époque où les applications comme les fichiers de travail, progiciels de gestion ou formulaires, étaient hébergés par l’entreprise. De nos jours, les applications et le stockage de données ont migré vers des data centers ou centres de données qui hébergent un réseau de serveurs dans le cloud.

 

Le pare-feu traditionnel est devenu insuffisant. Cette technologie est basée sur un système d’information où les données sont localisées sur le LAN (réseau local) dans l’entreprise même. Le rôle du pare-feu est de protéger des connexions directes venant d’internet. Il est sous la responsabilité de l’entreprise qui l’administre ou le fait administrer par un prestataire spécialisé. Ce pare-feu laisse cependant entrer les connexions venant d’un réseau de confiance comme le LAN lui-même. Le WAN, ou l’internet avant le pare-feu, fournit un trafic sécurisé par les fournisseurs d’accès internet (FAI) mais insuffisant pour les entreprises, d’où le pare-feu. L’arrivée d’offres fibre et de services distribués dans le cloud requiert des besoins de sécurité plus avancés que ceux proposés par les prestataires sur les pare-feux traditionnels.

 

Auparavant, avec la technologie MPLS et la sortie internet en coeur de réseau, tous les ports en entrée étaient bloqués, obligeant les entreprises voulant gérer des accès extérieurs à des contournements pouvant générer des failles de sécurité.

 

L’avantage fibre est de fournir maintenant un débit beaucoup plus important à des prix identiques à ceux de l’ancienne technologie ADSL ou SDSL et avec les mêmes services de garantie de temps de rétablissement et de bande passante. Pour en profiter et sécuriser les services qui se digitalisent tous, de la voix (VOIP) aux applications métiers, il ne convenait plus seulement de filtrer les accès entrants par des règles fixes, mais également de gérer de façon plus quotidienne les besoins de connectivité entre applications cloud et réseaux locaux en conservant sécurité et performance. Le SD-WAN apporte cette solution. SD-WAN, ou Software Defined Wide Area Network est une virtualisation du pare-feu adaptée pour la sécurisation des données dans le cloud et la surveillance de la qualité des échanges de données entre les différentes ressources métiers.

 

Le SD-WAN est devenu un atout majeur permettant de garantir un accès sécurisé et de meilleures performances du réseau d’entreprise. Cette technologie prend en charge l’ensemble des liens internet, que l’entreprise utilise le réseau cuivre ou la fibre. À partir de 2023, le cuivre sera supprimé et en 2026, il aura disparu. La fibre optique s’avère incontournable pour assurer la fiabilité, les performances et la rapidité des systèmes de communication.