You are currently viewing Comment étendre son réseau WIFI sur son parking – VO et/ou VN ?
Concentrez-vous uniquement sur votre travail

Comment étendre son réseau WIFI sur son parking – VO et/ou VN ?

  • Post author:
  • Post category:Article

Comment étendre son réseau wifi ?

 

 

Les constructeurs équipent concessions et garages de tablettes et d’outils divers (les valises de diag en font parties) qui nécessitent un accès de qualité à Internet, notamment en extérieur, sur des surfaces parfois étroites, juste une allée par exemple, et parfois large comme un parking complet avec un abri au milieu devant accueillir le vendeur de véhicules d’occasion. Auparavant un simple accès électrique lui suffisait, il a maintenant besoin également d’un accès internet performant.

Nous aborderons ici l’approche par le wifi uniquement. La 4G est une autre possibilité qui n’est pas traitée ici mais nécessite des abonnements opérateurs, potentiellement peu souples, avec à la fois des contraintes techniques plus complexes à maitriser (engagement, débits limités, fair-use etc) mais également en conséquence un OPEX non prédictible, notamment par exemple au moment des mises à jour des systèmes (OS) des équipements. Sans compter de plus sur l’absence de contrôleur (wifi controller) ne permettant pas de gérer aisément une diffusion en relation avec le DMS (dealer management system) sur le LAN (réseau local de la concession ou du garage).

Bien qu’il soit un peu tôt encore pour se prononcer, la 5G qui arrive ne permettra pas forcément de simplifier ces aspects-là. Le contrôle du management du réseau nous paraît encore important à conserver par la concession afin de garantir une chaine de production efficiente de bout en bout.

Du point de vu pratique, nous parlerons dans cet article  de site pour désigner indifféremment des concessions ou distributeurs automobiles et des garages pour désigner plus globalement  des réparateurs d’automobiles.

Pour les besoins de l’article, nous prendrons le cas d’école d’une (ou plusieurs) tablette(s) devant recevoir le wifi sur un parking présentant des VO (véhicule d’occasion). Deux SSID (réseaux diffusés ou « Service Set IDentifier ») sont visibles. Avec une seule borne, un ssid  pour diffuser un wifi invité pour les visiteurs (Wifi_gratuit-nom du site), et un wifi métier avec une authentification renforcée accédant au LAN et au DMS pour un auto-remplissage des champs sur les applicatifs de la tablette. Nous éliminons alors ainsi les répéteurs qui ne répètent que un SSID et présentent de plus des failles de sécurité. Le répéteur présente aussi l’inconvénient de répéter un signal potentiellement affaiblit, de basse qualité, avec en terme technique plus de perte de paquets, créant une latence sur le réseau et des possibles time-out et tous les autres maux inhérents aux réseaux à forte latence. En d’autre terme, le signal mesuré est fort mais ses performances sont faibles. Afin d’éviter micro-coupures, latence, lenteurs, nous privilégions les réseaux câblés en ethernet.

Nous prendrons également l’hypothèse que la concession dispose d’un parking avec un abri pour le vendeur VO disposant de l’électricité. Sans électricité, il est toujours possible de s ‘appuyer sur des solutions wifi alimentées en solaire, une étude d’architecture est alors absolument nécessaire afin de bien dimensionner les équipements et matériels adéquats qui dépendront des ensoleillements, des besoins bien sur la journée, etc.

Nous étudions les situations où les distances entre la concession, où se trouve la baie technique du site, et l’abri vendeur peuvent varier et être supérieures à 80 m, distance pragmatique de diffusion d’un signal wifi en 2,4Ghz n. Sur le base des fréquences 2,4Ghz/5Ghz disponibles sur un parking, nous nous focalisons ici, dans nos préconisations, prioritairement sur du 2,4Ghz, le 5Ghz du fait d’une portée max beaucoup plus réduite (autour de 10m) nécessiterait une densité de borne wifi fortement plus élevée et pouvant se révéler compliquée à mettre en œuvre dans le cadre d’un parking de véhicules. Il s’agit également bien d’intégrer totalement le wifi à installer sur le parking VO au système d’informations global de la concession (LAN) ou groupe d’automobiles ; cette approche intégrée apporte également au responsable informatique une complète homogénéité dans la gestion de son système d’informations, simplifie son administration et réduit de fait les failles et risques de sécurité.

 

Nous faisons la proposition suivante pour le wifi, considérant la taille du parking, en extérieur, plutôt découverte, avec peu d’obstacles que la fréquence à privilégier sera le 2,4 Ghz dont la portée est plus importante que le 5 Ghz. Une analyse des éventuels signaux parasites permettra de confirmer ou pas ce choix, le 5 Ghz étant bien adapté à contrario pour les environnements intérieurs type salles de réunion (meeting room). Dans le cas où de nombreux réseaux parasites existent autour du site à couvrir, la solution afin d’éviter un overlapping intempestif est de charger autant que possible la zone en borne wifi. Le mesh peut dans ce cas présenter un intérêt notable pour dupliquer les signaux sur un point précis. De facto, nous encourageons nos lecteurs à rechercher et supprimer tous les ssid non utiles dans les zones wifi. Les imprimantes sont par exemple livrées avec des wifi ouverts, et laissées telles que une fois en service et inutilisées. Ces signaux viennent parasiter les ssid métiers inutilement. Pour savoir comment détecter le wifi de vos imprimantes ou les autres ssid inutiles, consultez notre article.

Un autre signal parasite est le wifi partagé. De plus en plus de personnes partagent sur leur mobile leur 4G, cette fonction active leur wifi en émission. Laissé ouvert, ce signal vient parasiter les autres signaux de façon aléatoire en plus, du fait que la personne se déplace avec son téléphone.

Supprimer déjà ces signaux inutiles de l’environnement est une bonne façon de commencer à améliorer sa zone de couverture.

Ce qui est assez simple à mettre en œuvre sur du wifi à l’intérieur d’un building est plus compliqué à l’extérieur. Pensez donc sur les endroits où vous voulez que la portée wifi soit optimale, à faire l’inventaire des signaux ssid wifi présents.

 

 

3 situations sont possibles :

 

 

Situation 1 ou petit site :

 

La concession veut avoir du wifi devant son bâtiment principal sur une distance d’environ 50m. Il faut visualiser ici un building (la concession ou le garage) intégrant un bureau pour les commerciaux et à proximité immédiate, un parking joint au building avec les véhicules d’occasion dans la zone de couverture. Pour assurer alors une couverture wifi idéale, il s’agit tout simplement de fixer une borne de type extérieure (wifi IP67 idéalement) sur la façade avant du site en choisissant judicieusement l’emplacement de fixation, un audit de couverture peut être ici utile, permettant au signal wifi d’englober les parkings VO. 

Une étude d’implantation est effectivement préférable afin de sécuriser les éventuelles zones blanches. Chaque site présentant des particularismes, une étude avec heatmap et zones d’overlapping évite bien des interruptions de service ensuite et autres micro-coupures. La borne wifi devra être impérativement être implantée en hauteur, à minima 3m pour une diffusion optimale et connecté par RJ45 catégorie 6 au contrôleur (wifi controller).

 

 

 

Situation 2 ou site moyen :

 

La zone à couvrir est plus importante que le demi-cercle de rayon 50m et l’abri du vendeur VO est dans un rayon de 80 à 100m environ. Il est alors possible de prolonger la couverture wifi avec la fonction mesh. Vous activez cette fonction sur la première borne wifi installé et fixez la seconde alors en hauteur sur l’abri en amenant l’alimentation électrique à proximité.

L’avantage est que la configuration centrale du site est parfaitement propagée et votre système d’information reste homogène, intégrée au LAN (réseau local – Local Area Network) et au DMS du site en local ou par les VPN cœur de réseaux ou VPN inter-sites à distance.

A noter que si, sur le site, il y a également d’autres sorties électriques, par exemple pour l’éclairage, il est possible de s’appuyer dessus pour ajouter d’autres bornes en mesh et renforcer ainsi la couverture comme il a été dit plus haut, une densification du signal permet effectivement d’éloigner les ssid wifi parasites et de renforcer les ssid métiers de la concession. Attention toutefois, à bien apprécier les distances entre les hotspots ou bornes wifi, le mesh peut se révéler capricieux et nécessite surtout de filtrer les flux diffuser (http/https).

 

 

 

Situation 3 ou grand site :

 

La zone à couvrir est plus importante que les 50m de rayon autour du bâtiment principal et l’abri du vendeur VO est également à plus de 50m. La solution est alors d’utiliser un pont hertzien. Une borne extérieure, comme à la situation 1 est installée pour couvrir l’avant du parking. A côté de cette borne, un pont hertzien est également installé.

Un accès visuel est préférable de chaque côté du pont, les deux émetteur/récepteur doivent pouvoir se voir. Il peut transporter le signal jusque 2 km environ (cf figure 1). Un récepteur est fixé sur l’abri des vendeurs véhicules d’occasion (VO). A noter qu’il peut diffuser de l’internet aussi bien pour le vendeur VO que pour une caméra de surveillance (figure 2 ci-dessous) ou même de la VOIP.

Après l’arrivée du pont, une borne wifi est installée sur l’extérieur de l’abri pour couvrir la zone de parking complémentaire et déboucher les zones blanches. Là encore une étude de couverture avec heatmap wifi est importante à réaliser afin d’avoir une couverture optimale aux endroits souhaités. Il est aussi possible d’ajouter encore ensuite des bornes wifi en Ethernet ou mesh en repartant de cette borne fixée sur l’abri VO. Il convient de s’assurer de disposer d’alimentations électriques suffisamment en nombre dans le périmètre à couvrir.

 

Evolutions : Les besoins en couverture wifi et l’environnement des sites automobiles changent. De nouveaux murs en placo ou béton, équipements de garage, pont élévateurs etc arrivent au fil du temps et viennent modifier les couvertures wifi et finalement l’aspect de la heatmap initialement produite. Une attention devra être portée à ces modifications et un contrôle de couverture est souhaitable à intervalle régulier. Les modifications viennent également de la pollution électromagnétique environnante. De nouveaux voisins s’équipent et diffusent des signaux sur lesquels vous n’avez pas d’actions directes possibles. Tous ces paramètres, génèrent des altérations du signal wifi, des lenteurs internet, des micro-coupures et altèrent le fonctionnement des applicatifs métiers.

Une augmentation de la bande passante parfois peut donner l’impression d’un mieux-être momentanée ou même fugace ☺ C’est que la raison principale de latence ou lenteur n’a pas été résolue et que l’augmentation de la bande passante n’est qu’un cautère sur une jambe de bois. Heatmap wifi et densification des hotspots sont alors souvent les seules solutions viables.

Un mot encore sur la partie wifi controller. La multiplication des ssid se fait souvent en concession en même temps qu’une multiplication des contrôleur wifi et au final au détriment de la couverture wifi global. En effet, les divers contrôleurs wifi, même une simple borne achetée en grande surface, va chercher à diffuser un signal le plus fort possible et lorsque son ssid sera ‘géné’ par un autre ssid wifi d’un autre contrôleur wifi, les deux équipements vont entrer en compétition et changer automatiquement les canaux de diffusion, causant ainsi potentiellement des micro-coupures sur les applications utilisateurs.

Bien entendu, vous n’avez pas le contrôle sur les signaux émis par vos voisins, mais vous pouvez déjà avoir une action sur les réseau émis par vos matériels wifi à vous. Comme déjà évoqué, vous pouvez arrêter la diffusion du wifi de vos imprimantes si elles sont câblées en ethernet. Ces signaux peuvent être considérés comme de simples nuisances sans fonction utile alors ; pour les éteindre, accéder aux options de l’imprimante, aller dans réseaux et désactiver le WLAN. L’option la plus efficace sera aussi de regrouper les autres signaux sur un seul contrôleur wifi et activer de nouveaux ssid sur un seul contrôleur. En effet, une borne wifi peut émettre entre 4 et 8 ssid différents classiquement. En créant de nouveau ssid, vous aller (en plus de réduire votre consommation électrique) centraliser les affectations de canaux et permettre leurs répartitions de la façon la plus optimale sur la bande de fréquence du 2,4Ghz. Les canaux n’étant plus en compétition les uns avec les autres vont au contraire se répartir au bénéfice des tablettes et valises et ainsi éviter les effets microcoupures, améliorer les portées des signaux eux-mêmes et d’une façon plus générale l’expérience utilisateur.

En conclusion, les sites devraient pouvoir se ramener aux situations ci-dessus, parfois comme indiquées, en les mixant. Une étude de site, sans être complexe, permet de bien appréhender les positionnements optimaux des bornes wifi, les passages de câbles existants et les accès électriques disponibles. C’est toujours utile de prendre un peu de recul avant de se lancer dans une extension de son infrastructure.

N’hésitez pas à faire appel à Citypassenger pour un Audit gratuit pour déterminer la meilleure façon d’étendre votre réseau WiFi en extérieur.

Pour plus d’informations, consulter les équipements nécessaires pour étendre son réseau wifi sur son parking ou voir cet article